BIENVENUE DANS L'ECOLE D'EQUITATION LA PLUS REPUTEE DE CALIFORNIE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quelle chaleur... ( William )

Aller en bas 
AuteurMessage
Nikki Milano

avatar

Nombre de messages : 170
Age : 25
<b>» Age</b> : 18
<b>» Occupation</b> : Palfrenière
<b>» Monture</b> : Lady Peppy Doc ~ Quarter horse ~ Buckskin
Date d'inscription : 29/06/2008

» More About Me
» Humeur: Joyeuse, ben oui il fait beau
» Pensée du Moment: Ne pas oublier de démêler la crinière de Lady
» Relations:

MessageSujet: Quelle chaleur... ( William )   Lun 30 Juin - 19:31

Il était 13:00 et le soleil tapait fort au-dessus d'eux. Les chevaux ne sortaient pas beaucoup car la chaleur avait tôt fait de les rendre en sueur, l'activité à l'écurie était au ralentie, mais Nikki elle ne s'arrêtait jamais bien longtemps. Dans la grange, elle descendait les balles de foin qu'elle devrait ensuite mouiller pour enlever la poussière contenue à l'intérieur et faire en sorte que les chevaux toussent moins. Comme l'écurie était assez grosse, elle devait descendre une bonne quantité de balles et tant qu'à être là, elle décida aussi de s'occuper de la paille pour mettre dans les boxs. Nikki s'arrêta quelques secondes pour essuyer des gouttes de sueur qui perlaient sur son front. Elle jeta un regard aux alentours, elle était toujours impressionnée par l'endroit qui était énorme et qui contenait des tats de choses. Elle se rappelait que lorsqu'elle avait commencée, elle n'arrivait jamais à trouver ce qu'elle cherchait et ça lui prennait toujours des heurs avant de finalement récupérer l'objet tant convoité. Mais avec le temps, elle avait fini par savoir exactement où aller pour trouver ce qu'elle avait besoin. Assez rêvasser! Elle devait se remettre au travail tout de suite. Cependant avant de recommencer elle se demanda où pouvait bien se trouver William, il était supposé venir lui donner un coup de main, mais il n'était pas encore arrivé. Nikki savait que ce ne devait pas être la faute du jeune homme puisque habituellement il vennait toujours. Sûrement avait-il dû faire quelque chose avant de venir. Tant pis elle continuerait seule pour le moment, il devait avoir une bonne raison et puis même si ça n'était pas une bonne raison, elle s'en moquait un peu, elle l'appréciait et elle même était parfois un peu dans les patates.

Toutes les balles de foins étaient maintenant descendue, il ne restait plus qu'à les apporter à l'écurie. Elle commença donc l'acheminement une balle à la fois, une chance que les bâtiments n'étaient pas très éloignés l'un de l'autre. Après une bonne demi-heure, elle avait enfin fini avec le foin, il ne restait plus que la paille maintenant. Elle prit le bouteille d'eau qu'elle traînait presque toujours avec elle et avala plusieurs gorgées goulument. On aurait pu se croire dans un four tellement la chaleur devenait étouffante. Mais Nikki ne devait pas rester là à rien faire,c'était reparti pour la paille, une balle, deux balles, trois, quatres... Alors qu'elle commençait à se demander si Will' allait arriver un jour, elle vit un silhouette se dessiner dans l'encandrement de la grande porte. Elle le reconnu presque aussitôt et poussa un petit soupir de soulagement. Elle attendit qu'il arrive plus près et avec un grand sourire s'adressa à lui de sa voix toujour aussi joyeuse.

- Hey Will', dit donc ça t'as pris du temps. Je suis entrain de cuire comme un oeuf. -

Ce n'était pas du tout un reproche, elle aimait seulement le taquiner et elle savait que Will' ne le prendrait pas mal, après tout il la connaissait assez pour comprendre qu'elle ne faisait que rire. Elle s'assit sur une balle de paille et le regarda en bas. Toujours un grand sourire sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Standford

avatar

Nombre de messages : 122
Age : 27
<b>» Age</b> : 22ans
<b>» Occupation</b> : Palefrenier
<b>» Monture</b> : Burningham ~> Pur sang arabe noir!
Date d'inscription : 30/06/2008

» More About Me
» Humeur: Autant me dire dans laquelle tu es.
» Pensée du Moment:
» Relations:

MessageSujet: Re: Quelle chaleur... ( William )   Lun 30 Juin - 21:25

Il y a des jours où l’on ferait mieux de rester dans son lit! Aujourd’hui, comme à peu près chaque jour depuis la rentrée si ce n’est même beaucoup plus, William était contraint de se lever afin de nettoyer les boxs. Depuis maintenant moins d’un an sa carrière de Jockey était terminée, une rêve brisé et un cow-boy perdu. Heureusement pour lui que Garance était là, sans elle il serait certainement entrain d’étudier le droit dans une salle de cours où il faisait aussi chaud qu’à l’extérieur! Et oui, deux possibilités s’étaient présentées à William alors qu’il était entrain de faire ses bagages, soit il rentrait à New York et irait à Harvard pour son père, soit il restait ici mais jamais plus il ne pourrait faire du cheval, que se soit en compétition ou pour aider les autres. Bien évidemment, la réponse avait été assez compliqué, à quoi bon rester ici si on ne peut vivre de ce qu’on aime? Mais après avoir parlé avec Monsieur Lexington, William s’était fait à l’idée qu’il serait certainement mieux ici qu’à New York avec la pollution!

Il devait certainement être aux alentours de midi et encore une fois monsieur Lexington voulait parler à William afin de savoir comment se déroulait son « nouveau travail. ». William était le meilleur dans sa catégorie, promu à un bel avenir plusieurs éleveurs auraient aimé le voir monter l’un de leurs nombreux chevaux. Aujourd’hui, les seuls qu’il montait restait ceux qui sortaient d’une opération, faire la promenade à un cheval de course quoi de mieux?

C’est d’un pas lourd et remplit de fainéantise que William se rendit dans le bureau de son cher patron. Après une bonne demi-heure à être resté ensemble à parler, William quitta le bureau dans un état assez étrange, la colère mélangé à au bonheur, décidément, William n’était plus le même depuis sa chute, mais comprenez le! Quand tout vos rêves s’écroulent après une vulgaire chute on ne peut s’en vouloir qu’à soit même, c’est certainement ce qu’il ressentait, William s’en voulait, il s’en voulait d’avoir forcé Burningham à faire ce saut, il s’en voulait de ne pas avoir su canaliser sa rage. Mais le mal était fait! Aujourd’hui il se retrouvait Palefrenier, un métier assez basique dans un ranch mais qui lui permettait de rester avec les chevaux et qui lui permettait de vivre de sa passion.

Alors qu’il devait déjà être dans les box avec Nikki, le jeune homme prit un peu de retard, suite à son « nouvel entretient » avec monsieur Lexington, le jeune homme ne s’était pas vraiment pressé pour aller travailler, les quelques paroles qu’avaient eu son patron l’avait comme anéanti, en effet, monsieur Lexington était au courant de la tension qui régnait entre William et son père. Après lui avoir annoncé que le premier William désirait voir son fils, le jeune homme s’était une nouvelle fois braqué avant de refuser catégoriquement de le voir, fin de la discussion! Jamais plus il ne voudrait parler à son père, cet homme ne cherchait que son propre bonheur et ne voulait pas que ses enfants vivent leurs vies, d’ailleurs, Joeylyn Anne devait certainement être en faculté de droit elle aussi, puisque le vilain petit canard n’avait pas voulu y aller, il devait bien se rabattre sur son deuxième enfant, ne l’occurrence une fille!

La chaleur était déjà présente même à 13:30, William arriva finalement à la Grange où sa collègue de travail était encore entrain de faire son boulot. Un léger sourire se dessina sur se lèvres quand il la vit. Nikki était une collègue très gentille et remplit d’humour, heureusement qu’elle était là pour son premier jour de travail! Lui qui n’avait jamais fait tout ce travail s’était retrouvé quelque peu… désorienté! En plus de ça, il ne s’était pas encore remis de sa déception, Nikki avait été l’une des personnes à l’aider à s’en sortir, tout comme Garance qui avait été là à chaque moment de sa rééducation.

Le jeune homme se mit finalement à marcher jusqu’à Nikki avant qu’elle ne le voit et ne lui lance l’une de ses remarques amusantes quand il fut à une bonne distance. Pouffant légèrement de rire il haussa vaguement des épaules avant de lui répondre.


« J’ai été retardé. »

Se contenta-t-il de lui dire avant de venir s’asseoir à ses côtés sur le tas de paille, le regard légèrement dans le vide, il resta ainsi un dixième de seconde avant de tourner la tête vers elle, il lui sourit légèrement.

« Tant que tu ne fonds pas j’ai pas à m’inquiéter! »

Lui dit-il dans un léger rire, bien évidemment qu’il rigolait, avec elle il ne faisait que rire et oubliait ses petits tracas de la vie quotidienne. Il aimait bien la chercher après tout, entre collègues de travail ce n’est pas ce qu’on fait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki Milano

avatar

Nombre de messages : 170
Age : 25
<b>» Age</b> : 18
<b>» Occupation</b> : Palfrenière
<b>» Monture</b> : Lady Peppy Doc ~ Quarter horse ~ Buckskin
Date d'inscription : 29/06/2008

» More About Me
» Humeur: Joyeuse, ben oui il fait beau
» Pensée du Moment: Ne pas oublier de démêler la crinière de Lady
» Relations:

MessageSujet: Re: Quelle chaleur... ( William )   Mar 1 Juil - 18:24

Nikki passa sa main des ses cheveux pour pousser les mèches rebelles vers l’arrière, vous savez c’est toujours énervant d’avoir les cheveux dans la figure et de ne rien voir à ce que l’on fait. Surtout quand elles collent à votre figure parce que vous avez chaud, à bien y penser c’est un peu dégoûtant, mais bon passons. Elle connaissait Will’ depuis qu’elle était arrivée, mais à l’époque il était jockey et ils ne se parlaient pas vraiment. Mais suite à son accident, il était devenu palfrenier et elle l’avait aidé à surmonter cette épreuve. Après tout, elle trouvait que palfrenier était un métier extra, toujours avec les chevaux et en plus tu aides les gens. Quoi de mieux? Il faut dire aussi que depuis son arrivé, les journées étaient bien plus amusantes, surtout quand Garance se joignait à eux, formant un trio assez drôle. Au début quand Will avait commencé, il était plutôt timide, mais Nikki ne s’en formalisa pas et lui fit des plaisanteries et il se révéla être quelqu’un de vraiment sympathique.

La jeune fille sourit quand il lui dit simplement qu’il avait été retardé, elle savait qu’il ne voulait pas s’étendre sur le sujet et vu son regard quand il était arrivé, il ne venait pas simplement de jouer à la marelle. Elle vit alors un groupe de jeunes enfants passer devant les portes de la grange, tous suivit par une monture, bien sûr c’était les chevaux les plus calmes car c’était les débutants qui prenaient leur cours à 1 :30. Quand elle les voyait, elle aimait bien imaginer que plus tard ils seraient de bons cavaliers, peut-être même des champions qui sait ce que l’avenir nous réserve. Quand le petit groupe disparut de son champ de vision elle se retourna vers Will, qui venait de lui dire que tant qu’elle ne fondrait pas c’était correct. C’était encore drôle car elle avait vraiment l’impression de cuire...ou peut-être de fondre, on ne sait jamais. Quoi qu’il en soit, ils devaient terminé leur travail même si il était très fatigué ou qu’ils avaient très chaud. Par contre après ce dur effort, une pause serait bien méritée histoire de se rafraîchir un peu avant de continuer la journée.

- Ne t'inquiète pas puisse que je ne fais que cuire, mais attend un peu et se sera aussi ton tour. Bon allez au travail! -

Alors qu'elle faisait un pas à côté, elle mit le pied sur une balle pas trop solide qui dégringola vers le bas, après avoir essayer de ne pas tomber, elle finit par faire comme la balle, mais sa chute fût amortie par un tats de paille en vrac. Une chance également que ce n'était pas trop haut car elle aurait eue de petits soucis d'atterissage. Elle se releva, des brins de paille partout dans les cheveux et complètement morte de rire. Voici Nikki, la gaffeuse de renommée mondiale. Entre deux rire, elle réussit enfin à parler;

- Alors Will qu'est ce que tu penses de ma nouvelle méthode pour descendre, plutôt classe et rapide non?-

En fait, elle avait plutôt l'air d'un épouventail éméché, mais elle s'en moquait bien, après tout le plus important étant qu'elle ne c'était pas fait mal, c'était ce qui comptait et puis Nikki était bien habituée à faire des gaffes, autant prendre ça avec humour que d'être humiliée, c'était bien plus amusant. Elle s'assit ensuite dans le tas de paille, riant toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Standford

avatar

Nombre de messages : 122
Age : 27
<b>» Age</b> : 22ans
<b>» Occupation</b> : Palefrenier
<b>» Monture</b> : Burningham ~> Pur sang arabe noir!
Date d'inscription : 30/06/2008

» More About Me
» Humeur: Autant me dire dans laquelle tu es.
» Pensée du Moment:
» Relations:

MessageSujet: Re: Quelle chaleur... ( William )   Mer 2 Juil - 16:05

Durant l’espace d’un instant William partit de nouveau dans ses pensées, comme à chaque fois il pensait à ce qu’il serait devenu si jamais il n’aurait pas du arrêter ses entraînements, il serait certainement partit du centre depuis quelques mois et il serait en ce moment même entrain de monter son cheval dans l’espoir de faire l’un des meilleurs temps, au lieu de ça, il était là, en tant qu’employé avec Nikki Milano une jeune blondinette un peu fofolle mais qui aspirait tellement de bonne chose, son sourire chaleureux avait en quelques sortes aider William à surmonter ses mauvais moments. Et oui, même si ils ne sont que simplement ami par leurs relations employé/employé, la jeune femme savait quand il n’allait pas bien c’est dans ces moments là qu’elle lui faisait ses plus beaux sourires ainsi que des scènes assez drôles!

William regarda finalement sa collègue de travail qui une fois de plus faisait jouer de sa maladresse. Elle avait toujours cette petite habitude d’être maladroite, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils étaient devenus amis, bon, en même temps, Nikki n’était pas le genre de fille à s’occuper des apparences ainsi que du milieu social dans lequel avait évolué ceux qui l’entouraient. Nikki était naturelle comme toujours, avec Garance ils formaient un parfait petit trio de choc, tout les trois ensembles faisaient des courses… du moins quand William pouvait encore en faire, aujourd’hui, tout ça n’était que du passé et les courses avaient été remplacées par de longues promenades où William marchait souvent aux côtés de Burningham son cheval… en réalité, William ne le montait presque plus, les efforts qu’il devait faire afin de monter le cheval étaient trop forts pour lui et son dos ainsi que ses jambes en prenaient un méchant coup… alors… pourquoi travaillait-il ici sachant qu’il ne pouvait pas faire de gros efforts? Encore une fois, Garance avait joué des siennes, heureusement pour lui, certes il ne pouvait pas vraiment faire d’efforts mais il pouvait au moins aider Nikki à ne pas mourir de chaud.

Un rire s’échappa finalement de sa bouche avant qu’il ne se lève brusquement en voyant son amie sur le sol, elle ne tarda finalement pas à se lever puis elle éclata de rire. William secoua légèrement la tête avant d’arriver à sa hauteur. Voyant la paille dans ses cheveux il ne put s’empêcher d’arquer un sourcil, sa main arriva au niveau des cheveux de la jeune femme avant qu’il ne lui enlève quelques brins de paille en lui faisant de grands sourires, elle était tellement maladroite qui si il y avait un saut rempli de peinture sur le sol elle trébucherait dessus et se recouvrirait complètement de peinture.


« Je ne me risquerais pas à descendre comme tu le fais mais j’avoue… c’est plutôt rapide. »

Lui dit-il dans un élan de rire, enfin, après lui avoir retirer quelques brins de paille il tourna la tête sur le côté avant de se déplacer légèrement pendant que son amie se remettait lentement de ses émotions. William s’empara finalement d’un tas de paille, il le prit dans ses bras avant de le déplacer vers les autres, elle qui riait elle ne pouvait pas travailler et puis… lui qui depuis ce matin n’avait rien fait, il fallait bien qu’il se bouge un peu.

Une fois le tas de paille posé près des autres, il tourna la tête vers la jeune femme une nouvelle fois.

« J’espère que tu n’es pas aussi maladroite avec Lady Peppy Doc. »

Lui lança-t-il de façon à la taquiner, rien de bien méchant après tout, il ne se permettrait pas d’être méchant avec ses amis, à moins que ceux-ci l’est trahit mais il n’avait pas à se douter de la confiance de Nikki, elle savait tenir sa langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikki Milano

avatar

Nombre de messages : 170
Age : 25
<b>» Age</b> : 18
<b>» Occupation</b> : Palfrenière
<b>» Monture</b> : Lady Peppy Doc ~ Quarter horse ~ Buckskin
Date d'inscription : 29/06/2008

» More About Me
» Humeur: Joyeuse, ben oui il fait beau
» Pensée du Moment: Ne pas oublier de démêler la crinière de Lady
» Relations:

MessageSujet: Re: Quelle chaleur... ( William )   Lun 21 Juil - 21:50

Nikki se souvenait de l'accident de William, avant que tout cela n'arrive, les trois jeunes gens avaient prit l'habitude de faire des courses, chacun sur son cheval respectif, bien sûr Lady terminait souvent dernière étant donnée qu'elle était loin d'être un cheval de course, mais elle réussissait quand même à ne pas terminer trop loin à l'arrière, d'ailleurs elle soupçonnait ses amis de ralentir un peu à la fin, mais bon elle ne leur en voulait pas du tout si elle terminait la dernière puisque après tout chacun ses talents, elle savait bien que ses amis avaient beaucoup plus de difficulté en reining comme elle en course dans le fond. Tout ça pour finalement revenir à notre sujet, Nikki vit Will commencer à déménager la paille, la jeune fille savait qu'après son accident il était devenu plus difficile pour lui d'accomplir toutes ces choses dures physiquemment, mais elle le laissait faire comme il voulait après tout c'était un grand garçon et si jamais il ne se sentait plus capable de le faire il arrêterait lui même, elle ne le prennait pas en pitié, lui disant de s'asseoir et de ne rien faire pour ne pas qu'il se fasse mal. C'était certainement une des choses qui la mettrait de mauvaise humeur si elle vennait à être blessée, que les gens veuillent tout faire pour elle. Elle prit le temps de souffler un peu pour reprendre son souffle après ce gros éclat de rire puis se leva et entreprit de déménager également la paille restante.

Les journées étaient longues en tanr que palfrenière, de l'aurore jusqu'au coucher du soleil elle travaillait. Trimer des balles, faire les boxs, ballayer, sortir les chevaux... tout ça demandait beaucoup d'énergie et une chance que l'établissement comptait plusieurs palfreniers car à seulement deux ou trois, se serait infernal. Malgré tout ça Nikki adorait se qu'elle faisait et elle transmettait souvent sa joie de faire son métier au gens qui croyait que ce n'était que du ramassage de crotte. Avant quand elle travaillait dans l'écurie près de chez elle, une autre fille s'occupait des chevaux, quelqu'un de très "princesse" qui ne voulait pas se casser un ongle, Nikki ne l'aimait pas vraiment et un jour alors que les deux faisaient les boxs, sans faire exiprès le jeune fille envoya un tas de crotte sur la petite princesse, celle-ci se mit à hurler effrayant le cheval dans le box qui lui marcha sur le pied, c'est drôle, mais Ninie ne l'avait plus jamais revue, étrange.... Bref... Elle sourit quand Will lui enleva la paille prise dans ses cheveux blond, on aurait quasiment dit un grand frère. À cette pensée, elle ferma les yeux pour s'apaiser, c'était bien la seule chose qui la rendait triste, seulement à la pensée de ses frères et soeur morts dans l'incendie lui fesait venir une petite larme au coin de l'oeil. Elle essayait de ne jamais y penser, mais on ne peut effacer le passé aussi douloureux soit-il.

Nikki fit un petit sourire en coin à son ami quan il lui demanda si elle était aussi gaffeuse avec sa jument. Et bien aussi étrange que cela puisse paraître, ce n'était pas le cas, à cheval elle devenait sérieuse et avait des gestes précis et fermes. Elle s'étonnait elle même sur ce point, mais à vrai dire ce n'était pas si étrange que ça à bien y penser car elle s'appliquait tellement quand elle était sur Lady... Pas question de faire une fausse manoeuvre qui pourrait blesser la jument, Lady était comme un enfant pour elle, elle ne voulait que jamais rien ne lui arrive, mais ça même en étant des plus précautionneux on ne pouvait l'éviter.

- Moi maladroite avec Lady, tu peux toujours aller lui demander, je suis sûr qu'elle répondra très honnêtement.-

Elle lui fit une petite grimace en apportant tout ce qui restait de paille, ils avaient finis leur tâche et elle n'était pas très fâchée de pouvoir enfin se reposer un peu. Nikki attrapa sa gourde et but une bonne gorgée d'eau fraîche puis la lança à Will pour lui permettre de se rafraîchir aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle chaleur... ( William )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle chaleur... ( William )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle chaleur !
» Quelle chaleur accablante... [PV Nashira]
» Quelle chaleur étouffante... Ou non. (Feat. Flocon)
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» Quelle est la base du développement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild At Heart Stables :: ~ Wild At Heart Stables - Installations Intérieures ~ :: » La Grange-
Sauter vers: