BIENVENUE DANS L'ECOLE D'EQUITATION LA PLUS REPUTEE DE CALIFORNIE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']

Aller en bas 
AuteurMessage
Garance S. Lexington
» ADMINISTRATRICE Sweet & Adventurous
avatar

Nombre de messages : 560
<b>» Age</b> : 20 ans
<b>» Occupation</b> : Jockey de Steeple-Chase
<b>» Monture</b> : Shetan, étalon pur-sang arabe noir.
Date d'inscription : 21/06/2008

» More About Me
» Humeur: Intérieurement stressée...
» Pensée du Moment: Respire, et demande-lui, c'est pas si compliqué, si !?
» Relations:

MessageSujet: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Dim 20 Juil - 14:31

Ayant terminé son chouchoutage d'après-entraînement, Garance fit un dernier câlin à Shetan avant de quitter l'écurie où se trouvait son box. Son père n'avait pas travaillé avec elle ce matin, puisqu'il devait se rendre à une ventre aux enchères et ramener un nouveau cheval pour le centre équestre. La jeune jockey aurait bien aimé l'accompagner, mais William aimait faire ce genre de choses seul, et puis ce n'était pas comme si elle pouvait se permettre de longues heures de repos. La première course de la saison approchait à grands pas : quand Garance n'était pas sur le dos de Shetan, elle visionnait des vidéos pour parfaire ses techniques. Dimanche... Elle avait hâte, il ne lui restait plus qu'une semaine et deux jours à tenir. Ca lui avait manqué pendant les vacances. Oh elle en avait bien fait quelques-unes, mais rien à voir avec celle qui l'attendait.

Ce fut donc le coeur léger et avec un sourire réjoui aux lèvres que la brunette se dirigea vers la cour du domaine. Un coup d'oeil sur sa montre lui apprit qu'elle était dans les temps : son père ne tarderait pas à revenir avec une nouvelle monture. Garance devrait s'en occuper, puisque William devait par la suite assister à une réunion importante avec Dieu seul savait qui pour les finances des Wild At Heart Stables. En fait, la jeune femme était ravie de se sortir un peu des entraînements intensifs, même si elle adorait cela. D'autant plus que cette petite arrivée lui permettrait de revoir le vétérinaire attitré de l'école... Il était là très souvent, tous les jours en réalité, mais ils ne se croisaient pas forcément puisque chacun vaquait à ses occupations dans des endroits différents. Le domaine était vaste, et la piste de steeple-chase ne se trouvait pas vraiment proche des écuries...

Afin d'attendre que son paternel débarque dans la cour, Garance entreprit de s'asseoir deux minutes sur le bord de la fontaine. La chaleur de cette fin de saison était encore lourde, et l'eau qui coulait tout près d'elle lui donna une sensation de rafraîchissement. La jeune femme regarda un peu partout autour d'elle et ne fut pas étonnée de constater l'animation qu'il pouvait y avoir dans cet endroit. Des moniteurs donnaient des cours dans les carrières, des élèves se reposaient sur la terrasse ou bien préparaient leur cheval à l'extérieur des écuries. Un peu plus loin, un groupe de quatre enfants sur des poneys écoutait attentivement la cinquième année qui les emmènerait en balade. Le regard de la jockey s'attarda ensuite sur la grange d'où quelqu'un sortait en poussant une brouette pleine de paille. Reconnaissant William, le meilleur ami qu'elle ait jamais eu, elle leva le bras et agita la main pour lui faire signe. Il répondit par un sourire et continua son chemin. Elle aurait aimé lui filer un coup de main, ne serait-ce que pour l'aider un peu et passer du temps avec lui, mais elle avait autre chose à faire : une voiture suivie d'un van apparut bientôt dans son champ de vision.

William s'avança dans la cour, coupa le moteur et sortit du 4x4 avant de s'approcher de sa fille, affichant son éternel air complètement "speed" qui ne signifiait qu'une chose : Garance avait tout intérêt à écouter ses instructions parce qu'il ne les répéterait pas, par manque de temps.


- Bon, voici notre nouvelle pensionnaire ! Tu attends Valmont pour qu'il la voie, il ne devrait pas tarder. Normalement un box a été préparé pour elle dans la dernière écurie, tu iras ensuite la mettre là-bas et tu gareras le van correctement. Je ne peux pas rester avec toi à cause de cette réunion - tiens je te donne les papiers et tu les mettras sur mon bureau quand tu pourras. Merci, ma chérie !

Il fourra les papiers de la jument dans les mains de Garance et s'éloigna à grands pas. La jeune femme eut un sourire amusé tout en le regardant s'éloigner, puis jeta un oeil aux fameux papiers qui lui apprendraient le prénom de la jument. Elle s'appelait "Snow White"... La jockey était prête à parier que cette monture était blanche, et il ne fallait pas être Einstein pour s'en douter. Rangeant tout ça dans sa poche, elle fit quelques pas vers l'arrière du van et l'ouvrit avant de faire descendre la jument. Tout en lui carressant le chanfrein, la brunette la détailla : elle était vraiment magnifique. Et sa robe complètement blanche, sans aucune trace d'une autre couleur !

- Au moins toi, tu portes bien ton nom ! rit-elle tout en l'attachant à l'un des nombreux anneaux inscrustés à l'extérieur du van. Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre le petit check-up du véto, et après tu pourras découvrir ta nouvelle maison. Tu vas voir, c'est très bien ici et je suis certaine que tu y seras heureuse. D'ailleurs, j'ai rien de prévu ce soir alors que dirais-tu d'une petite balade pour découvrir le domaine ? Il y a un lac, une forêt pleine de sentiers sympas à parcourir, et des prés regorgeant d'une bonne herbe bien verte. Tu vas te régaler.

Garance pouvait devenir une vraie pipelette avec les chevaux. Elle les savait intelligents : ils comprenaient certains mots à force de les répéter et de les associer à une action. C'était une assimilation que faisaient beaucoup d'animaux, mais les équidés étaient sans doute l'une des espèces les plus rusées qu'il lui ait été donné de voir. Il fallait dire que la jeune femme avait pas mal d'expérience là-dedans, depuis qu'elle montait et qu'elle vivait vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec de nombreux chevaux. La voix humaine pouvait les réconforter comme les agacer, et là elle avait plutôt l'impression de rassurer Snow White en lui soufflant ces mots et en lui donnant quelques carresses. Concentrée sur la jument, Garance n'avait d'ailleurs pas entendu Valmont s'approcher, et ne se rendit compte de sa présence que lorsqu'il éleva la voix...

_________________

SHETAN ~ NE DU SABLE, ENFANTE PAR LA NUIT NOIRE ET PLUS RAPIDE QUE LE VENT.


Dernière édition par Garance S. Lexington le Ven 25 Juil - 2:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wah-stables.1fr1.net
Valmont Callum
» Been far away for far too long
avatar

Nombre de messages : 88
<b>» Age</b> : 24
<b>» Occupation</b> : Vétérinaire
<b>» Monture</b> : Geronimo, un Appaloosa sauvé des maltraitrances d'un rodéo
Date d'inscription : 08/07/2008

» More About Me
» Humeur: Sullen
» Pensée du Moment:
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Dim 20 Juil - 23:25

"Valmont ?! Bonjour, c’est Mr Lexington...encore… Juste pour te dire que je suis sur le chemin de retour avec le nouveau cheval. Les papiers de l’animal ont été faxé à l’accueil, il faudra que tu me vérifie une fois de plus si tous les vaccins sont bien à jour, on ne sait jamais. J’aimerais que tu passes l’examiner comme c’était convenu. Par contre avec John nous devons assister à une réunion, c’est Garance qui réceptionnera la jument et je lui donnerai les papiers. Si un problème important se présente tu as mon numéro. On se croisera surement dans la journée."

Voila le message qu’il était en train d’écouter alors qu’il venait de charger le pick up pour se rendre au domaine Lexington. Vérifiant une fois de plus qu’il avait tout son matériel, Valmont parti à son travail. Passant à l’accueil pour récupérer les photocopies, il jeta un coup d’œil par la fenêtre afin de voir si la jument était déjà arrivée mais rien… Il ne devait pas être si pressé d’examiner cette jument, il le savait…Voir arriver un nouvel arrivant était toujours une bonne nouvelle mais c’était avant tout avoir une bonne excuse pour revoir la fille du propriétaire. Puisque William n’était pas encore arrivé, Valmont en profita pour se rendre à l’écurie et aller rendre visite à Geronimo et s’assurer que celui n’avait pas causé trop de problèmes aux palefreniers. Dix minutes plus tard le bruit caractéristique du Van se faisait entendre… Tiens la nouvelle arrivante était la. Abandonnant Geronimo pour la matinée, Valmont s’éloigna des l’écuries pour retourner dans la cour. Quand il arriva sur place Garance était déjà la, rassurant avec sa douceur la jument. Cette image fit naitre un imperceptible petit sourire en coin. Se remontant ls manches de sa chemise à carreaux tout en approchant d’elle, on ne pouvait pas dire que Valmont avait l’allure du vétérinaire type. Pas de blouse blanche – qu’elle utilité ?- les cheveux un peu en bataille indiquant qu’il était partis bien vite de chez lui et un bas de pantalon taché de boue, indiquant qu’il avait commencé à faire le tour du domaine.
Garance ne semblait pas encore avoir remarqué sa présence, il se décida donc à se signaler.

" J’espère que je n’interromps pas une conversation importante. " lâcha t il en même temps que son sourire s’agrandissait pour passer du stade de sourire imperceptible à celui de sourire timide. – Evolution importante dans l’échelle sociale de la Callumanitude.

Aussitôt, le jeune homme se sentit obligé de signaler sa présence comme s’il avait besoin d’une bonne raison pour venir lui parler, comme ci jamais de lui-même il ne serait aller lui parler pour son simple plaisir. Il était le seul à arriver à s’en persuader, c’était déjà au moins un bon début Lol
Sortant les photocopies froissées du carnet de l’animal de sa poche arrière, il les secoua devant lui comme preuve de ce qu’il allait avancer.

" Ton père m’a prévenu ce matin de bonne heure, de ce que j’ai vu, il n’y a rien à redire, une fois de plus, il a fait une bonne affaire. "

En cet instant Valmont s’exaspéré tout seul, sa répliques lui semblait tellement inutile et médiocre, maintenant elle allait croire qu’il tentait de faire du léchage de cul aux propriétaires. Rangeant rapidement à nouveau les papiers, il s’empressa d’ajouter.

" Excuse moi, je ne t’ai même pas demandé comment tu allais en ce moment, on n’a pas vraiment eu l’occasion de…parler. "

De mieux en mieux voila qu’a présent il cherchait ses mots. Il fallait qu’il prenne un peu plus d’assurance car Valmont était littéralement en train de s’enfoncer tout seul.


Dernière édition par Valmont Callum le Lun 21 Juil - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance S. Lexington
» ADMINISTRATRICE Sweet & Adventurous
avatar

Nombre de messages : 560
<b>» Age</b> : 20 ans
<b>» Occupation</b> : Jockey de Steeple-Chase
<b>» Monture</b> : Shetan, étalon pur-sang arabe noir.
Date d'inscription : 21/06/2008

» More About Me
» Humeur: Intérieurement stressée...
» Pensée du Moment: Respire, et demande-lui, c'est pas si compliqué, si !?
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Lun 21 Juil - 3:58

{J'ai jamais été aussi inspirée à 3h du mat', je crois que je peux te dire merci ! xD}

Wooops. Et voilà comment Garance, qui essayait de ne pas trop montrer ce côté très blablateur avec les animaux, avait été prise sur le fait. A quoi elle s'attendait de toute façon ? Il était prévu que Valmont vienne voir la jument pour vérifier son état de santé, elle aurait du se douter qu'il risquerait d'arriver à tout moment. Oui mais voilà, la jeune femme avait également espéré l'entendre et arrêter son monologue avant qu'il ne puisse s'en apercevoir. Seulement le vétérinaire s'était montré plutôt silencieux, ou alors Garance était tout simplement trop concentrée à rassurer Snow White pour prêter attention aux bruits alentours. Quoi qu'il en soit, un sourire ravi s'afficha sur le visage de la brunette lorsqu'elle aperçut le plus talentueux véto qu'elle connaissait. Il y avait de nombreuses raisons qui poussaient Garance à penser que son père avait bien fait d'embaucher Valmont. L'une d'elles ? Il était vraiment doué dans ce qu'il faisait. Il fallait être aveugle pour ne pas voir cette sorte d'attention spéciale qu'il portait aux chevaux. Quand il posait ses yeux observateurs sur eux, on sentait sa concentration et son envie de les soigner. Au départ, ça avait fait bizarre à Garance ne plus voir débarquer ce vieil homme trapu mais extrêmement sympathique du nom de Stanley Hopkins. Il avait été, depuis l'ouverture de l'école, le seul vétérinaire autorisé à approcher les montures du domaine. Mais il était en fin de carrière et avait du prendre sa retraite, ce qui avait obligé William à embaucher quelqu'un d'autre. Au départ, il avait été réticent à l'idée de choisir un jeune homme qui avait peu d'expérience, mais lorsqu'il vit faire ce cher Mr Callum, son point de vue changea.

Aujourd'hui, Garance en était ravie. Non seulement parce que Valmont était excellent dans son métier, mais parce que c'était une personne qu'elle appréciait énormément. Plus qu'elle ne le disait en fait, mais ça... c'était une autre histoire. Au début, il lui avait paru un peu solitaire, dans le sens où ce n'était pas lui qui allait engager la conversation ou faire en sorte qu'elle continue. Mais au fil du temps, elle avait appris à mieux le connaître et s'était vite rendue compte que pour voir le vrai Valmont, il fallait outrepasser ses barrières invisibles... Elle avait même réussi à les faire tomber, et ce qu'elle y avait découvert dépassait largement ses attentes. Essayant de ne pas trop montrer son euphorie à l'idée de revoir le jeune homme, Garance reposa un instant son regard sur Snow White et, passant près de son flanc, entreprit de répondre à Valmont de la façon la plus cohérente possible au vu de la situation.


- Non, pas du tout ! Je tentais de la rassurer, et puis à dire vrai... Ca m'arrive souvent de parler aux chevaux. C'est marrant, parfois on a l'impression qu'ils comprennent, et en tous les cas on peut être sûr qu'ils écoutent !

Elle eut un doux rire mais dans son esprit, s'imagina secouer la tête d'un air navré contre elle-même. Oui, c'est ça Garance, tu parles aux chevaux et ils comprennent tout ce que tu leur dit, et ils te répondent pendant que tu y es ? La jockey était néanmoins bien paranoïaque d'avoir de telles pensées : le vétérinaire comprendrait certainement son point de vue et serait même loin de s'en moquer. Après tout, il travaillait lui aussi avec les chevaux depuis de nombreuses années ! Décidant d'oublier très vite ce qu'elle pensait être la première bourde de cette discussion, la brunette regarda Valmont sortir ce qui était certainement des photocopies des papiers de Snow White, et les secouer devant lui avant de s'expliquer. Garance ne put retenir un sourire à l'évocation de son père qui avait visiblement dérangé son employé de bonne heure... Celui-là, il était vraiment unique au monde ! Elle se l'imaginait tout à fait excité de sa nouvelle acquisition et donc incapable d'attendre un peu pour prévenir Valmont, même s'il aurait franchement pu. Garance acquiesça lorsque le jeune homme avoua que cette jument était une bonne affaire.

- J'avoue qu'il a le coche pour trouver de très bons chevaux, il sait ce qu'il fait.

La brunette n'était pas du genre à se vanter - ou à vanter les mérites de sa famille - mais devait bien avouer que son paternel était tout ce qu'il y avait de plus rôdé en matière d'équitation et de tout ce qui allait avec. Après tout, il sortait d'une grande carrière de jockey qui l'avait mené sur les plus hauts podiums. Toute sa vie, il avait refusé d'entrer dans cette machine infernale qu'était le "business des courses" et était resté quelqu'un de bon et d'intègre. Truquer les résultats ? Laisser les autres s'occuper de son cheval ? Très peu pour lui ! Garance pouvait s'estimer fière d'avoir un père comme William, et il ne se passait pas une seule journée sans qu'elle remercie... peu importe qui... de lui avoir donné les Lexington pour géniteurs.

Valmont rangea par la suite les papiers et entreprit de dériver la conversation sur un sujet totalement différent : Garance elle-même. Il s'excusa de ne pas avoir pris de ses nouvelles, mais la jeune femme n'avait bien sûr strictement rien à lui reprocher. Il avait un travail à faire, c'était normal que ça passe avant le reste. Il fallait dire aussi que les deux cavaliers ne s'étaient pas vus depuis quelques jours. Et encore, souvent ils se croisaient et échangeaient à peine deux mots, voire un simple signe de la main !


- Ca va très bien ! répondit la jockey avec un sourire auquel seul Valmont avait droit - mais chutt, c'est un secret. Je reprends enfin la course, la prochaîne est dans moins de deux semaines maintenant. J'ai hâte, tu ne peux pas savoir ! En attendant, je vais avoir un peu de boulot avec cette chère demoiselle. Il paraît qu'elle est un peu trop fougueuse pour les débutants et comme elle fait partie du centre équestre, je vais devoir la jauger un peu... et éventuellement la calmer. Ma mère devait s'en occuper mais avec la rentrée et tout ça... Et puis, on doit bientôt accueillir une nouvelle monitrice, donc il faut faire tous les papiers etc... Du coup c'est moi qui prends le relais ! J'avoue que ce ne sera pas pour me déplaire, elle est magnifique et semble sympathique à souhait.

Elle termina son petit monologue par un nouveau rire enjoué. En fait, c'était pas vraiment son truc de faire des phrases aussi longues après un simple "Ca va ?" ou quelque chose approchant. Mais Garance avait conscience qu'en compagnie de Valmont, elle ne se sentait pas aussi à l'aise qu'elle ne l'était avec William ou Lise par exemple. Le pourquoi en était simple, bien qu'elle refuse encore de se l'avouer pour d'obscures raisons. Disons plutôt que son problème était de l'avouer aux autres. Ou plutôt à la personne concernée. Bref. Trouvant qu'elle accaparait peut-être un peu trop la conversation, elle ajouta :

- Désolée, je t'ai pas vraiment croisé depuis un moment, j'en ai des choses à raconter... Et toi alors, comment tu vas ? J'espère que t'es pas trop fatigué, vu l'heure à laquelle mon père a du te déranger ce matin !

La parlotte et l'humour. Des éléments clefs si on ne voulait pas que son interlocuteur découvre à quel point l'on pouvait être troublé en sa compagnie. Du moins, c'était ceux auxquelles Garance se raccrochait dès qu'elle était avec Valmont. Mais ce système fonctionnerait-il encore longtemps ?

_________________

SHETAN ~ NE DU SABLE, ENFANTE PAR LA NUIT NOIRE ET PLUS RAPIDE QUE LE VENT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wah-stables.1fr1.net
Valmont Callum
» Been far away for far too long
avatar

Nombre de messages : 88
<b>» Age</b> : 24
<b>» Occupation</b> : Vétérinaire
<b>» Monture</b> : Geronimo, un Appaloosa sauvé des maltraitrances d'un rodéo
Date d'inscription : 08/07/2008

» More About Me
» Humeur: Sullen
» Pensée du Moment:
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Lun 21 Juil - 9:38

Qu’elle se rassure, elle n’était pas passée pour une folle aux yeux du véto, Valmont lui aussi parlait aux animaux enfin peut être pas autant mais il lui arrivait de parfois se lâcher en compagnie de sa monture. Par exemple ce matin il avait promis à Geronimo de repasser et de le sortir en fin de journée pour qu’il puisse se dégourdir les jambes. Même si bien entendu, leur compréhension était limitée, parler d’un ton calme et posé durant qu’on les occultait facilité le travail puisque cela parvenait à les calmer.

" Tu as raison, c’est toujours efficace pour les rassurer, j’agis de la même manière même si ma voix est loin d’être aussi douce que la tienne. "

Ouais..Voila qu’il lui parlait de sa voix. De mieux en mieux vraiment. Enfin il n’avait plus qu’a espérer qu’elle comprenne ou il voulait en venir de toute manière, il n’allait quand même pas lui apprendre son métier, Garance avait beau être plus jeune que lui, il était évident qu’elle était en contact avec les chevaux depuis bien plus longtemps que lui.
S’approchant un peu plus de l’animal, il posa doucement sa main sur le dos de l’animal sans la bouger pour le moment, observant l’animal se figer un instant en sentant un nouveau contact. Il se mit aussitôt à parler pour ne pas le brusquer.

" C’est un bel animal, j’aurais rapidement l’occasion de voir comment il se débrouille ses prochains jours, je te fais confiance pour ça " lui dit il en posant ses yeux à nouveau sur Garance.

Afin de ne pas dire ou faire quelque chose de maladroit-choses très probable quand Valmont n’était pas à l’aise- Il se concentra à nouveau sur l’animal. William ne le payait pas pour faire la causette avec sa fille mais bien pour s’occuper des chevaux et uniquement d’eux. Caressant doucement la jument, elle semblait s’être fait à lui et c’était bien préférable s’il voulait pouvoir l’examiner. Il n’avait aucune envie de se faire mener la vie dure par Snow white devant la jeune femme. Ego oblige autant qu’il gère devant elle et c’était justement ce qu’il avait espéré quelques instants plus tôt, lorsqu’il était venu à sa rencontre.
Le vétérinaire la laissa parler, alors qu’il prenait encore quelques instants pour jeter un coup d’œil général à la jument et la laisser se faire à lui. L’écouter parler ne le dérangeait absolument pas bien au contraire, sa compagnie lui était toujours agréable et pour quelqu’un de pas vraiment causant c’était un plus. Si la nouvelle de recommencer les courses enchantait la jeune femme, ce n’était pas pareil pour Valmont, certes il était content pour Garance qui attendait ça depuis longtemps mais cela signifiait aussi qu’elle serait encore plus prise, autant dire que les chances de prendre quelques minutes pour parler allaient être plus rares.
Quand la jeune femme lui retourna la question, le jeune homme reposa immédiatement les yeux sur la nouvelle arrivée. Oh que oui, il préférait faire n’importe quoi d’autres plutôt que de parler de lui, sa vie n’était pas vraiment intéressante, ses derniers jours il n’avait rien fait qui soit vraiment important de faire remarquer et sa vie sociale était bien pauvre…
Il allait lui répondre mais pas tout de suite Razz Laissant sa main glisser jusqu’au flanc du cheval, Valmont se posta devant l’animal, observant rapidement ses yeux et ses oreilles qui bien entendus étaient parfaitement nettoyés. Les détails de la dentition se ferait un peu plus tard, quand la mademoiselle serait un peu plus détendue.

" Alors Snow…Je peux t’appeler Snow n’est ce pas ? "

Aussitôt Valmont lança un regard à Garance amusé, autant dire que c’était un clin d’œil direct à la conversation qu’ils venaient d’avoir deux minutes plu tôt. Ne pouvant retenir plus longtemps un sourire, le jeune homme posa ses mains deux mains sur l’animal, le laissant s’imprégner de son odeur, autant que la jument s’y fasse, elle allait avoir à faire à lui bien souvent maintenant surtout avec un statut de nouvelle arrivante, il allait devoir la surveiller plus que les autres durant le premier mois. Ayant pris le temps de prendre de grand respiration, de réfléchir à ce qu’il allait dire et surtout de paraitre parfaitement détendu-Il ne manquait plus que Snow sente la nervosité de Valmont fasse à Garance et c’était le fiasco total XD- il répondit enfin à la question de la Jockey

" Non ne t’en fais pas, je n’ai jamais eu le profil de la marmotte idéale, plus je suis de bonne heure ici et plus j’ai du temps pour faire mon inspection journalière des animaux. C’est plutôt vous qui devriez en avoir marre de me voir tous les jours et supporter ma bourrique ambulante. "

A noter bien entendu que la bourrique ambulante était Geronimo qui s’évertuait à toujours se faire remarquer malgré les plusieurs mois qu’il était pensionnaire ici. Même si Valmont traitait l’animal de tous les noms d’ânes possibles, c’était bien entendu affectif et puis que quelqu’un ose ne pas dire que l’animal avait son caractère bien à lui. On lui ferait passer la journée avec l’énergumène, voyons voir s’il ne changerait pas rapidement d’avis. Reportant rapidement son attention sur la jument comme à chaque fois, le véto ne voyait pas de raison à la laisser attendre ici plus longtemps, les transports en van n'étaient jamais un grand plaisir pour les chevaux autant qu'elle aille se reposer au calme et boire un pendant qu'il l'examinait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance S. Lexington
» ADMINISTRATRICE Sweet & Adventurous
avatar

Nombre de messages : 560
<b>» Age</b> : 20 ans
<b>» Occupation</b> : Jockey de Steeple-Chase
<b>» Monture</b> : Shetan, étalon pur-sang arabe noir.
Date d'inscription : 21/06/2008

» More About Me
» Humeur: Intérieurement stressée...
» Pensée du Moment: Respire, et demande-lui, c'est pas si compliqué, si !?
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Mar 22 Juil - 3:40

Garance ne laissa rien transparaître mais c'était bel et bien un soupir de soulagement que Valmont aurait pu entendre s'il avait accès à ses pensées. N'avait-elle pas songé être un peu trop parano sur les bords en compagnie de ce charmant jeune homme ? En tous les cas, elle fut ravie de comprendre qu'il ne l'avait pas du tout assimilée à une folle avec son histoire de parler aux chevaux. Certes beaucoup de propriétaires le faisaient, mais là il l'avait quand même surprise en plein milieu d'un monologue qui aurait pu durer encore longtemps. Elle n'imaginait pas à quel point elle se serait sentie embarrassée s'il n'avait pas osé la couper tout de suite dans son élan. Mais ce n'était - Dieu merci - pas arrivé. Non seulement le vétérinaire appuyait le comportement de Garance face à cette nouvelle jument, mais en plus de ça il venait de lui faire un compliment. Evidemment, la jeune femme rougit légèrement et eut un sourire un peu intimidé, pensant avec ironie que si William était là, il serait certainement en train de rire aux éclats. Eh oui, parce que son cher meilleur ami était le seul qui sache ce qui se cachait réellement dans le coeur de la jockey. Ce n'était pas comme si elle lui avait révélé pourtant : il l'avait deviné tout seul, en la voyant agir et en l'écoutant parler lorsque Valmont se trouvait dans les parages.

- C'est marrant, tu as cet espèce de sourire auquel même moi - qui suis pourtant ton meilleur ami - n'a pas droit à chaque fois qu'il est là. Et puis, comme si tu trouvais pas des excuses pour aller le voir, hein. Shetan doit être le cheval le plus suivi du domaine, et ne me dis pas que c'est parce qu'il fait des courses..., lui avait-il dit un jour, alors qu'ils discutaient sur le porche de l'immense maison.

En tous les cas, les compliments avaient toujours gêné la brunette. Elle avait un gros problème avec ça ; ce n'était pas qu'elle les acceptait pas, non ! Mais elle avait cette impression de ne pas les mériter. Quand on lui offrait des cadeaux, c'était le même topo. Durant ses fêtes d'anniversaire alors qu'elle était plus petite, elle redoutait l'instant où tout le monde allait taper dans ses mains et lancer "Les cadeaux ! Les cadeaux !", parce que ça l'avait toujours embarrassée. Un jour, il faudrait qu'elle pense à aller voir un psy pour ça. Encore heureux que là, tout de suite, elle ne sente pas ses joues en feu, sinon ça aurait été encore pire, juste devant Valmont ! Gênée certes, mais pas à ce point là - Dieu merci pour la seconde fois. Le jeune homme reçut donc un "Merci" à la limite de l'imperceptible et un autre de ses sourires secrets. Et lorsqu'il prononça à son attention un second mot qui pouvait s'apparenter à un compliment - à savoir la confiance qu'il avait en elle pour s'occuper de la jument - elle hocha la tête de son petit air timide et eut une idée... qu'elle lui exposerait plus tard.

Garance s'éloigna légèrement de Snow White pour laisser le vétérinaire faire son travail, et entreprit alors de lui raconter les bribes de sa vie qu'il avait loupé. Pendant les vacances, elle avait quitté le domaine quelques semaines, et depuis la rentrée, ils ne s'étaient croisés qu'une seule fois. Normal qu'il soit un peu en retard sur les derniers événements. La jockey n'aimait pas spécialement expliquer en long, en large et en travers se qui se déroulait dans son existence, mais elle se sentait parfois si nerveuse en compagnie de Valmont qu'il fallait qu'elle parle - quitte à passer pour une pipelette ! Pourtant, il n'y avait pas de quoi : par exemple là, il venait certainement d'essayer de la mettre à l'aise. Il eut un mot pour la jument et enchaîna par un regard amusé en direction de la brunette. Histoire de lui faire définitivement comprendre que non, parler à des animaux n'était pas une preuve de folie. Elle ne put s'empêcher de rire à cela.

Puis elle le regarda faire connaissance avec Snow White grâce à toutes ses compétences de vétérinaire doué. Garance avait l'habitude de ce genre de gestes, ce n'était pas la première fois qu'elle le voyait dans le plein exercice de sa fonction. Auparavant, l'ancien véto était celui sur lequel elle se reposait pour ausculter Shetan, et lors de l'arrivée du nouvel employé, elle avait eu peur qu'il ne soit pas à la hauteur. Son étalon demandait de l'attention : il faisait des courses de steeple-chase, sa santé devait être surveillée régulièrement. Maintenant qu'elle y repensait, elle s'était fait des frayeurs pour rien. Désormais, seul Valmont était autorisé à s'occuper de Shetan, et sa propriétaire avait une confiance aveugle en ce qu'il disait. Quand, enfin, le jeune homme s'attarda sur lui-même pour répondre à Garance, ce fut pour que celle-ci lève les yeux au ciel en un air faussement exaspéré. Marre de le voir tous les jours ? Et de voir son cheval ? Jamais de la vie, bien au contraire ! La brunette lui fit comprendre par le geste qu'elle venait de faire, et reposa sur lui un regard amusé. Maintenant c'était à son tour de lui faire un compliment. Il lui tendait une perche, et elle allait la saisir.


- Tu sais, en parlant de Geronimo, commença-t-elle avec un sourire - évidemment, elle avait compris qui était sa "bourrique", je n'ai jamais eu l'occasion de te le dire vraiment mais j'admire ce que tu as fait pour lui. Tu as du aborder vaguement le sujet, mais mon père m'en a un peu parlé... Grâce à toi ce cheval peut couler des jours heureux au domaine, si tu ne t'en étais pas si bien occupé, on sait tous de quelle façon il aurait fini. Tu ne devineras jamais à quel point je trouve ça... honorable.

Garance n'avait dit que la vérité, et c'était quelque chose qu'elle aurait pu avouer à n'importe quelle personne qui aurait fait la même chose, sans nécessairement ressentir une attirance spéciale envers elle. Seulement voilà, elle n'aurait certainement pas emprunté le même ton de voix ou choisit les mêmes mots. Pensant qu'elle y était tout de même allée un peu trop fort, la jockey commença à se sentir un peu plus nerveuse et eut peur que cela se voie. Elle ne laissa même pas le temps à Valmont de répondre quoi que ce soit à ce qu'elle venait de dire et enchaîna immédiatement, faisant un signe de la main vers Snow White :

- Si tu ne vois rien qui l'en empêche, je pense qu'on peut l'amener au box et tu termineras là-bas ! Elle doit avoir soif et besoin de confort, le voyage a été plutôt long d'après ce que mon père m'en a dit.

Non, elle ne venait pas de lire dans ses pensées. Mais ce n'était pas la toute première fois qu'elle attendait le jeune vétérinaire pour s'occuper d'une monture fraîchement acquise : son père était quelqu'un de très occupé et savait qu'il pouvait faire confiance à sa progéniture, du coup parfois, il en profitait un peu... Tant que ça avait rapport avec Valmont, Garance n'allait certainement pas s'en plaindre.

_________________

SHETAN ~ NE DU SABLE, ENFANTE PAR LA NUIT NOIRE ET PLUS RAPIDE QUE LE VENT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wah-stables.1fr1.net
Valmont Callum
» Been far away for far too long
avatar

Nombre de messages : 88
<b>» Age</b> : 24
<b>» Occupation</b> : Vétérinaire
<b>» Monture</b> : Geronimo, un Appaloosa sauvé des maltraitrances d'un rodéo
Date d'inscription : 08/07/2008

» More About Me
» Humeur: Sullen
» Pensée du Moment:
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Mar 22 Juil - 14:43

Au fur et à mesure que la jeune femme parlait, Valmont se sentait de plus en plus gêné. Il lui avait simplement dit des choses presque banales et elle était en train de relater les faits d’une manière si chaleureuse qu’il sentait sa gorge se nouer. Valmont se stoppa alors dans ses mouvements, fixant la jeune femme sans détour.
A croire que la jument avait senti d’un coup cette situation électrique, puisqu’elle s’agita un peu, obligeant le vétérinaire à se concentrer à nouveau sur la patiente et à lui tapota doucement le flanc pour la calmer.


" Je crois qu’elle est pressée de s’installer. " répondit il en baissant les yeux, le temps de reprendre tous ses moyens.

Laissant le passage à Garance pour qu’elle conduise l’animal -après tout elle était la mieux placer pour décider de l’emplacement à lui attribuer- , Valmont se recula d’un coup pensif, mieux valait qu’il garde ses distances, chaque rencontre le rendait un peu plus distrait, c’était mal, il le savait Mr Lexington le payait pour s’occuper de ses chevaux pas de sa fille. Se passant rapidement une main sur sa barbe naissante pour reprendre ses esprits et revenir à leur conversation, il inspira un grand coup à nouveau détendu ou presque…


" Ton père a-t-il laissé des consignes particulières ou a-t-il jugé utile de rapporter certains faits durant le voyage ? "

Oui il était temps de parler à nouveau du travail et il était bien la pour s’occuper de Snow white, Geronimo aurait toute son attention plus tard.Suivant la jeune femme, il se rendit compte qu’il en faisait trop.. Il se tenait à une distance d’au moins deux mètres d’elle. Son éloignement était plus alerteur que ses précédant agissements. Voila pourquoi il prenait toujours garde de garder ses distances avec les gens, il n’avait pas par la suite à justifier ses actes, au fil du temps, il n’aurait pas du laisser Garance l’approcher il avait été faible tout simplement. S’approchant à nouveau, son regard se baladant partout sauf sur la personne la personne concernée, il se roulait un peu les pouces la. Saisissant les papiers, il prit bien garde de ne pas la toucher et commença rapidement à les feuilleter. Pedigree, vaccin, historique des précédentes visites mensuelles. Tout semblait en ordre. C’était une bonne chose pour le ranch du moins mais pour lui cela le rendait inutile, plus vite il en aurait terminé avec la jument plus vite il devrait partir et laisser garance monter l’animal. Voila qu’il recommençait à parler de ce qu’il voulait et non de ce qu’il devait faire. Un blanc bien trop important venait de s’installer, il devait dire quelque chose sous peine de faire encore quelque de travers.


" Je ne vois rien d’anormal, du moins à première vue, elle est jeune, le voyage n’a pas du être trop handicapant pour elle, je pense que d’ici une heure ou deux tu pourras la monter. Le temps de faire un petit check up et on verra ce qu'elle a dans le ventre."

Glissant le carnet dans la poche de sa chemise, le jeune homme hocha de la tête avant d’observer non loin un groupe d’élève qui semblait s’agiter sur leur passage, la rentrée était proche certes. C’est alors que William lui vint en tête. Il était toujours avec elle d’habitude, comment cela se faisait il qu’il n’était pas la pour l’arrivée d’un nouveau pensionnaire. L’idée saugrenue qu’ils avaient pu être en froid avait paradoxalement donné une bouffé de contentement à Valmont à moins qu’il ne vienne plus tard.

" William n’est pas avec toi ? " demanda t il soudainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance S. Lexington
» ADMINISTRATRICE Sweet & Adventurous
avatar

Nombre de messages : 560
<b>» Age</b> : 20 ans
<b>» Occupation</b> : Jockey de Steeple-Chase
<b>» Monture</b> : Shetan, étalon pur-sang arabe noir.
Date d'inscription : 21/06/2008

» More About Me
» Humeur: Intérieurement stressée...
» Pensée du Moment: Respire, et demande-lui, c'est pas si compliqué, si !?
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Mer 23 Juil - 3:49

Comme la jeune femme s'y attendait, Valmont lui donna l'autorisation de mettre Snow White dans son box en indiquant qu'elle était certainement pressée de s'y rendre. Il était clair que la pauvre avait du rester dans ce van plusieurs heures, et devait se demander quand est-ce qu'elle aurait enfin le droit d'avoir de l'eau et du foin à sa disposition. Garance hocha alors la tête et détacha la jument, la faisant avancer de quelques centimètres avant de lui parler de sa voix la plus douce possible.

- Allez ma belle, il est temps de te laisser te reposer...

Si, au départ, la jockey avait été effrayée à l'idée ce que pourrait penser Valmont de ses monologues avec la race équine, elle considérait comme normal de lancer quelques phrases de-ci de-là, surtout qu'elles avaient sans nul doute un effet positif sur les chevaux. Elle ne s'était jamais privée de le faire devant le vétérinaire même au tout début de leur relation. Tout à l'heure, elle avait simplement songé que "discuter" avec eux de manière excessivement longue aurait pu faire croire qu'elle dépassait un peu les bornes. Mais non, Valmont l'avait rassurée sur ce point et désormais, elle ne s'en ferait plus à ce niveau-là. La prochaîne fois qu'il la surprendrait en train de raconter sa vie à Shetan ou à une autre monture, il n'y avait aucune chance pour qu'elle s'en inquiète à nouveau. Garance songea alors qu'elle venait de faire un grand pas avec le jeune homme. Peu de personnes avaient droit à son réel comportement lorsqu'elle se trouvait seule avec un cheval... Parce qu'évidemment, ce n'était pas du à tout le monde d'être aussi compréhensible que ses amis - et, désormais, ce cher Mr Callum.

En tout bon vétérinaire qu'il était, le jeune homme s'empressa de lui demander si son père avait donné des consignes particulières ou précisé quelque chose. Garance ne put se retenir de rire avant de s'expliquer sur sa réaction : Valmont devait être en train de se demander si elle n'était pas vraiment devenue dingue cette fois... Après tout, cette question n'avait rien de spécialement drôle, bien au contraire ; elle était même ultra professionnelle.


- Tu sais, quand il est arrivé je n'ai même pas eu le temps de lui décrocher un mot ! Il m'a lâché ce qu'il attendait de moi en quinze secondes chrono et a couru à l'intérieur de la maison... Pour un peu, il aurait pu battre le propre record de Shetan ! se moqua-t-elle en riant de façon un peu plus appuyée.

Valmont étant derrière lui, elle ne pouvait pas le voir et pensa vite fait que cette situation était plutôt déagréable. Déjà parce que la jeune femme détestait discuter avec quelqu'un qui n'était pas dans son champ de vision, mais aussi parce que poser ses yeux sur le vétérinaire était loin d'être une véritable torture. Ceci dit, il était normal qu'il la suive : il n'était pas au courant de l'endroit où elle allait installer Snow White. Docile, la jument se laissait d'ailleurs mener sans poser aucun problème. La plupart des chevaux étaient comme ça, malgré tout la brunette avait déjà du se coltiner des montures bien plus chiantes que ça lorsqu'elles débarquaient dans un endroit inconnu. Elle ne leur en voulait pas, bien évidemment, mais c'était assez prise de tête pour les faire entrer dans l'écurie, alors dans le box... C'était rare, cependant Garance apprécia le fait de ne pas avoir à faire face à ce genre de choses aujourd'hui.


- Du coup non, il ne m'a rien dit de spécial, je suppose donc qu'il n'y a rien à signaler ! répondit-elle de manière plus précise alors qu'ils entraient tous les trois dans l'écurie portant un écriteau que Garance pointa du doigt. Toi ma douce, t'as tout gagné ! Tu t'appelles "Snow White" et tu te retrouves dans l'écurie "Winter". Si ça c'est pas génial.

La brunette plongea son regard dans celui de Valmont et lui fit un sourire triomphant. D'accord, il n'y avait pas de quoi fouetter un chat, mais ça restait marrant à observer... Lorsqu'ils arrivèrent près du box réservé à la nouvelle jument, Garance la fit entrer à l'intérieur et détacha la longe du licol, puis ressortit et laissa Valmont surveiller l'endroit, et éventuellement faire ce qu'il avait besoin de faire sur l'animal. Ce dernier était pour le moment occupé à vérifier plus en détails les papiers de Snow White. Pendant qu'il expliquait ne rien voir d'anormal, Garance avait pris une craie trouvée dans un rangement à deux mètres et avait inscrit le nom de la nouvelle pensionnaire sur l'ardoise clouée contre la porte du box. Puis elle revint près de Valmont.

- Bien, dit-elle simplement. Je dois emmener quelques enfants en balade dans l'après-midi, mais ça ne devrait pas me prendre plus d'une heure trente. Ensuite j'aurais tout le loisir de m'occuper de cette demoiselle. Mon père m'a déjà prévenu que je devrais la calmer un peu avant que des débutants puisse la monter, mais je verrais par moi-même... Il ne l'a jamais vue bosser et sait ça de son ancien proprio.

Garance observa un peu la jument, qui était en train de boire un bon coup, chose qu'elle avait évidemment bien méritée après ce long voyage. Elle songeait à l'idée qu'elle avait eu tout à l'heure et qu'elle prévoyait d'exposer à Valmont lorsque celui-ci parla soudainement de William. La jockey en fut étonnée mais ne le montra pas. Pourquoi s'inquiétait-il de savoir où se trouvait le palefrenier ? Avait-il besoin de lui pour quelque chose ? Avait-il simplement envie de le voir ? C'était tout à fait possible, Will et lui s'entendaient assez bien d'après ce qu'elle avait pu en voir...

- Non, ce matin il s'occupe de l'écurie des poneys, je crois. J'ai vu ça sur son planning en passant furtivement dans le bureau... Mais dis-moi, quand est-ce que tu finis ce soir ?

Le changement de sujet avait été plutôt brutal, ce n'était pas que la jeune femme détestât parler de William, bien au contraire - elle l'adorait - mais ne voyait tout simplement rien de plus à ajouter à la question de Valmont. Dans un élan de courage, se précipitant avant de changer d'avis, elle avait alors elle-même demandé quelque chose qui la faisait réfléchir depuis les dix dernières minutes. Essayant de contrôler sa nervosité, ce fut avec le regard posé sur la jument que la brunette attendit la réponse du vétérinaire.

_________________

SHETAN ~ NE DU SABLE, ENFANTE PAR LA NUIT NOIRE ET PLUS RAPIDE QUE LE VENT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wah-stables.1fr1.net
Valmont Callum
» Been far away for far too long
avatar

Nombre de messages : 88
<b>» Age</b> : 24
<b>» Occupation</b> : Vétérinaire
<b>» Monture</b> : Geronimo, un Appaloosa sauvé des maltraitrances d'un rodéo
Date d'inscription : 08/07/2008

» More About Me
» Humeur: Sullen
» Pensée du Moment:
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Jeu 24 Juil - 9:28

Bon et bien apparemment rien n’était à signaler, de quoi lui faciliter le travail. A présent Valmont comprenait mieux pourquoi son père avait semblé si speed au téléphone…Ou du moins plus que d’habitude. La jument n’opposa aucune résistance et c’était tant mieux, il est vrai que devoir d’entrer maitriser un animal de cette teille n’est pas une partie de plaisir. Souriant à la remarque de Garance, il l’aida rapidement à l’installer et Snow White alla directement boire. C’était bon signe et même encourageant. L’adaptation de l’animal se passait bien, si ça continue comme ça, il n’aurait même pas besoin de lui. ^^

Laissant un peu de répits à l’animal pour qu’il puisse boire. Lui caressant encore le dos, Valmont fixait résolument vers l’extérieur pendant qu’elle lui parlait de William, son ami. Il lui fallait toute sa concentration pour rester impassible, ne pas monter un changement d’attitude. Son comportement était idiot, il le savait bien surtout que William était un bon gars, serviable et gentil. Pour avoir déjà passé quelques soirées avec lui ou pour avoir reçu un coup de main pendant son boulot, il n’avait aucunes raisons valables de lui en vouloir si ce n’est peut être passer beaucoup de son temps avec Garance. C’est stupide et puéril comme réaction mais le vétérinaire ne semble pas arriver à contenir cette animosité qui le prend quand ils les voient passer cote à cote en riant de bon cœur et en se lançant un regard complice. Il se rappelle même une fois l’avoir ignoré alors qu’il traversait la cour parce qu’il avait fait une bataille de jet d’eau avec la demoiselle.
Si Valmont était proche des animaux et était à deux doigts de pouvoir être surnommé l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, le pauvre était loin de pouvoir avoir le même titre avec les femmes. Maladroit et manquant d’assurance, il n’est pas fichu de voir qu’entre Garance et son ami palefrenier, il n’y a de plus qu’une belle amitié. Certes Valmont ne fait pas attention aux ragots mais quand ils parlent des deux amis, il ne peut pas s’empêcher de les écouter. Je vous l’avais dis Stupide et puéril, c’était justement de quoi il se traitait quand Garance lui parla de sa soirée. Wowowowo on parlait il y a encore trois secondes d’emploi du temps et la on parlait d’autre chose bien différent. Son regard se porta alors sur la jeune femme quelque peu étonné et Valmont recula de quelque pas, manquant de se prendre le pied dans un saut qui avait été laissé la.

Une fois de plus, la démonstration incontestable de son incapacité à se comporter de manière ordinaire quand le sujet dérivait sur lui fut prouvé alors qu’il se rattrapa magnifiquement contre le box, faisant mine de vouloir s’y appuyer et prouver que non il n’avait pas failli se ramasser à cause d’un stupide seau et une conversation qui avait bien vite tournée de sujet. Elle n’allait pas le manger de ce qu’il en savait ? Alors pas la peine de paniquer. C’était une question comme une autre, sans doute dans le but de combler la conversation.


" Ton père ne m’a pas donné grand-chose à faire, j’ai juste le cheval d’une troisième année à examiner et je suis sensé avoir terminé. Je pensais peut être aller voir Geronimo. "

Finalement sa phrase avait été prononcée avec plus d’aisance qu’il n’en avait l’air et le mot pourquoi lui brulait et menaçait de sortir de sa bouche. Cependant il parvint à trouver une parade. Se décalant du box pour retourner au prés du cheval, il commença doucement à l’ausculter, profitant d’être cacher par la jument pour lui retourner la question.


" Et toi ? Je suppose que tu vas t’entrainer tous les soirs avec les courses qui approchent. "


Piou cette question mine de rien supra importante dans l’esprit de Valmont avait été abordé de manière innocente, ça méritait presque une danse de la victoire pour lui. –Note pour lui-même, toujours prendre un cheval comme intermédiaire lors d’une conversation avec une charmante jeune femme ça facilite vachement l’affaire mine de rien.-
Bien entendu le fait qu'elle lui pose cette question parceque justement elle aussi avait du temps ne lui avait pas vraiment effleuré l'esprit. Enfin qui sait peut etre qu'un jour, il parviendrait à saisir le truc.

[Raa mon post est encore ridicule..... Cry ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance S. Lexington
» ADMINISTRATRICE Sweet & Adventurous
avatar

Nombre de messages : 560
<b>» Age</b> : 20 ans
<b>» Occupation</b> : Jockey de Steeple-Chase
<b>» Monture</b> : Shetan, étalon pur-sang arabe noir.
Date d'inscription : 21/06/2008

» More About Me
» Humeur: Intérieurement stressée...
» Pensée du Moment: Respire, et demande-lui, c'est pas si compliqué, si !?
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Ven 25 Juil - 2:47

{Tu sais bien que non xD Ta signature me fait penser qu'il serait temps que je voie enfin Into The Wild <3}

Le regard de Garance évitait bien croiser celui de Valmont. Il était donc concentré sur la tête de la jument alors qu'elle se trouvait appuyée contre l'un des murs du box. Elle faisait mine de l'observer par simple curiosité, mais le vétérinaire ne serait probablement pas dupe et devinait très facilement la gêne qui s'était emparée d'elle. Pourtant, lui poser cette simple question était sensé être la partie la plus simple de son plan diabolique. Enfin, pas spécialement diabolique, mais disons qu'elle ne lui avait pas demandé quand il terminerait son travail par pure curiosité. Il y avait autre chose derrière tout ça, et encore autre chose par la suite. A cet instant précis, Garance se demanda s'il n'aurait pas été plus simple de sauter directement à la dernière étape en oubliant les formalités, mais en même temps, pourquoi se priver d'un instant simple et tranquille en compagnie de Valmont s'il lui en donnait l'occasion ?

En fait, la jockey n'avait pas détaché ses yeux de Snow White lorsque le jeune homme lui avait lancé une expression étonnée - qu'elle avait donc ratée, et elle ne reposa son attention sur lui que lorsqu'elle constata qu'il ne répondait pas. D'un autre côté, le temps pouvait lui apparaître beaucoup plus long vu la situation dans laquelle elle se trouvait : celle de l'attente. Valmont fit un geste bizarre vers le mur du box comme s'il voulait s'y appuyer, mais le seau posé juste à côté de ses jambes venait de le trahir. Garance n'était peut-être pas la plus fine des observatrices, cela dit elle n'était pas si à l'ouest que ça non plus. Retenant un sourire amusé - et non un rire moqueur - elle se contenta de faire comme si elle n'avait strictement rien remarqué et écouta lorsque Valmont répondit à son interrogation. Ainsi, il n'avait presque plus rien à faire, quelques minutes encore et il serait libre comme l'air. Dire que Garance espérait avoir du temps pour se préparer à cette éventuelle sortie à deux, il semblerait que ce ne soit finalement pas le cas. En fait, si elle avait voulu, elle aurait pu le lui proposer pour ce soir, peu importe son emploi du temps, mais plus vite ce serait fait, et plus vite elle serait débarrassée du poids qui lui pesait sur l'estomac depuis deux jours.

Valmont n'attendit aucune réponse de sa part et enchaîna sur les entraînements de la jeune femme - ou plutôt, il lui retourna littéralement la question. La course approchait : une semaine et deux jours, et elle serait sur le dos de Shetan, prête à écraser les adversaires du duo. Il était donc vrai que les entraînements se faisaient un peu plus exigeants, même si William et la jeune femme faisaient bien attention à ne pas fatiguer l'étalon avant qu'il n'entre dans les starting-gates. Normalement, aujourd'hui était un jour plutôt calme pour la brunette : ayant eu pas mal d'heures de travail avec Shetan la veille, son père avait souhaité le mettre au repos aujourd'hui. C'était pour cette raison qu'elle avait pu accepter de mener des enfants en balade au cours de l'après-midi, de toute façon elle n'avait rien d'autre à faire. Dès le lendemain matin, ils reprendraient cet entraînement si nécessaire à leur victoire potentielle.


- Oui, je dois en profiter parce qu'aujourd'hui est mon seul jour de "repos". Shetan a beaucoup travaillé hier, et tard. Du coup mon père préfère qu'on ne reprenne que demain... A part cette balade avec les gamins, je n'ai rien de prévu. Je pensais faire une petite balade dans la forêt avec Shetan, et je me demandais... enfin je me demandais si tu aurais voulu venir avec moi. Je suis certaine que Geronimo apprécierait, et comme tu pensais aller le voir...

La voix de Garance n'avait pas paru aussi assurée qu'elle ne l'était en général. Elle lui avait donc demandé de faire une petite sortie avec lui d'un ton presque intimidé, et il n'y avait rien de tel pour que la personne en face de vous comprenne qu'elle ne vous laissait pas indifférente. Non mais sérieusement, si la jockey n'arrivait pas à lui demander une simple promenade à cheval sans être dans tous ses états, comment pourrait-elle lui demander... ça... tout à l'heure ? Alors que Valmont n'avait pas encore accepté cette première proposition, elle en était déjà à s'imaginer la façon dont elle aborderait le sujet le plus important. Son noeud dans le ventre refusait de se défaire, et Garance n'aimait pas se sentir mal, quelle qu'en soit la raison. Elle aimait être souriante, joyeuse et toujours pleine de bonne humeur. Parce que c'était comme ça qu'on la voyait, et c'était également comme ça qu'elle aimait qu'on la voie. Peu de personne savaient pourquoi ça n'allait pas quand elle avait un problème, mais tout le monde voyait bien que quelque chose clochait. Parce que la demoiselle était tout bonnement incapable de cacher ses sentiments.

- Enfin, si tu en as envie bien sûr.

Elle se força à plonger ses yeux dans ceux de Valmont et à sourire. Ce geste était sensé lui donner une contenance et peut-être, éviter que le vétérinaire ne devine sa détresse du moment. Détresse à l'idée qu'il puisse avoir ressenti que quelque chose de bizarre se passait entre eux. Détresse à l'idée qu'il refuse tout simplement cette sortie à deux. D'un autre côté, elle essayait de se persuader qu'il n'avait aucune raison, sauf si quelque chose le retenait au domaine. Après tout, elle ne lui avait pas proposé un rencard, juste une balade ! Bon pour elle, c'était surtout une raison de passer du temps avec lui et de lui demander autre chose de plus important. La jeune femme voulait le bon contexte pour ça et puis, pour une raison qu'elle ne s'expliquait pas, elle se sentait plus en confiance sur le dos de son cheval. Probablement parce qu'elle était vraiment faite pour vivre avec les équidés, et que les plus beaux moments de sa vie s'étaient déroulés alors qu'elle fendait l'air avec son compagnon de toujours : son étalon noir. L'espoir faisait vivre, et là maintenant, Garance espérait qu'une fois qu'elle monterait Shetan, elle aurait plus de courage pour enfin franchir le pas avec Valmont. Celui du Bal de la Rentrée.

_________________

SHETAN ~ NE DU SABLE, ENFANTE PAR LA NUIT NOIRE ET PLUS RAPIDE QUE LE VENT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wah-stables.1fr1.net
Valmont Callum
» Been far away for far too long
avatar

Nombre de messages : 88
<b>» Age</b> : 24
<b>» Occupation</b> : Vétérinaire
<b>» Monture</b> : Geronimo, un Appaloosa sauvé des maltraitrances d'un rodéo
Date d'inscription : 08/07/2008

» More About Me
» Humeur: Sullen
» Pensée du Moment:
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Dim 27 Juil - 2:26

{Honte à toi de ne pas l'avoir encore vu, ce film est super! C'est mon préféré.}

Ce n’était ni une demande en mariage, une déclaration d’amour, ni une proposition de rencart, alors il fallait qu’il se détende, qu’il soit plus relaxe. Vu de l’extérieur, il devait avoir l’air d’un parfait imbécile du haut de ses 24 ans à fuir la fille du boss. La petite bête ne mange pas la grosse de toute manière aux derniers nouvelles, elle n’était ni une grosse ni une petite bête, elle était bien pire..Une jeune femme, avec ses charmes, ses sourires à vous désarçonner et ses mots doux. Ouais il était foutu ; il l’avait compris depuis tout juste deux mois. Regle numéro dans un travail que m’on veut garder un bout de temps, on ne zieute pas la fille de son employer, seulement c’était plus fort que lui.
Si en apparences, il n’était question que d’une petite balade équestre, il était en réalité question de beaucoup plus dans l’esprit du jeune homme. Il était capable de garder ses distances mais qu’en serait il si c’était elle qui franchissait la ligne blanche ? Est-ce que Mr Callum serait il toujours aussi maitre de la situation ?
De toute manière tout ceci était absurde encore fallait il qu’elle est la bêtise de s’amouracher d’un véto texan et de sa bourrique. Il fallait arrêter les intuitions absurdes et que pour une fois il lui réponde dans les 20 secondes qui suivait sa question, histoire de ne pas passer pour un cow boy ayant fait trop de rodéo et qui du à de nombreuses chutes sur la tête serait a présent retardé mentalement.


" Oui j’en ai envie, c’est une bonne idée et puis je pourrais en même temps vérifier l’endurance de Shetan pour cette semaine. "

C’est ça trouve toi encore et toujours des excuses, c’est pas des œillères que tu as, c’est carrément de cécité que tu souffres ! Il est toujours amusant de voire comme les personnes concernés par quelque chose son toujours aveugles et ignorantes sur ce sujet qui les concernent.

" Enfin on risque pas trop de vous pousser. " ajouta t il en affichant une mine amusée.

Certes Geronimo était loin d’être lent, sa jeunesse et sa fougue jouait pour lui mais il n’était pas un cheval de course qui pouvait faire un sprint sur demande et Valmont ne voulait pas en faire un cheval d’écurie, se plaisant à l’imaginer comme un étalon sauvage qui aurait pu suivre son groupe lors de leur transhumance. Son nom, il le portait bien, finalement. Un être sauvage et libre à qui on a retiré sa liberté pour le parquer et le rabaisser. Enfin, au moins aujourd’hui il était entre des mains aimantes et s’il ne peut pas galoper à sa guise, il a au moins droit à des
moments de liberté et à un box confortable.

" J’en termine avec la nouvelle arrivante, tu files t’occuper de ta marmaille et son retrouve donc dans la cour vers les 6h."

Le temps pour lui de terminer sa petite visite et de faire son rapport au Lexington et il serait un véto libre d’aller rejoindre son cheval. Afin d’éviter d’autres dérapages intempestifs, Valmont se concentra à nouveau sur l’animal alors qu’il sortait de ses poches ses quelques instruments. Le programme était toujours le même, vérification des sens de l’animal, prise de température, aucunes traces de traumatisme. Une flexion impeccable des membres. Vu comme l’animal semblait calme, Valmont se risqua même à lui faire un prélèvement de sang des à présent. Bon l’animal avait à manger, à boire, c’était aux palefreniers de prendre le relai. Se rendant à l’écurie spring ou Geronimo avait été installé à un box tranquille afin de ne pas embêter ses camarades. Un grand sourire se forma sur ses lèvres en voyant que l’animal avait déjà senti sa présence, ses oreilles dressées, ses yeux le fixant, il se mit à souffler quand il arriva devant le box.

" Alors prés pour partir faire un tour ? " lâcha t il alors qu’il prenait la longe.

Ce n’était même pas la peine de penser à une selle pour cette bourrique qui refusait catégoriquement d’en avoir une sur le dos. Valmont ne disait rien, ce n’était pas un simple caprice, il avait bien vu la première fois ou il avait essayé de le seller..Geronimo était parti dans un état de panique total. Encore une fois, le vétérinaire n’avait pas voulu imaginer ce qu’on avait pu lui faire pour qu’il refuse n’importe quelle selle. Bon sans étriers, ni selle, c’était plus difficile mais Valmont y avait prit l’habitude… Il ne manquerait plus que l’étalon refuse les rennes et la, il serait dans de beaux draps.

" Et me fait pas honte hein ? Sinon…" commença t il sans terminer sa phrase.

Ouais, converser avec une tête de mule ne sert pas à grand-chose. Rapidement prés puisque le cheval n’avait pas à être préparé, Valmont en compagnie de Geronimo se dirigea vers la cour avec 5 min d’avance sur l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance S. Lexington
» ADMINISTRATRICE Sweet & Adventurous
avatar

Nombre de messages : 560
<b>» Age</b> : 20 ans
<b>» Occupation</b> : Jockey de Steeple-Chase
<b>» Monture</b> : Shetan, étalon pur-sang arabe noir.
Date d'inscription : 21/06/2008

» More About Me
» Humeur: Intérieurement stressée...
» Pensée du Moment: Respire, et demande-lui, c'est pas si compliqué, si !?
» Relations:

MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   Lun 28 Juil - 5:01

{Ce sera bientôt remédié, t'en fais pas :p J'ai vu des extraits, il me semblait vraiment excellent oui ^^}

Ouf ! Le premier pas était fait : non seulement Garance avait trouvé le courage de demander une balade à Valmont, mais en plus ce dernier venait d'accepter. Un sourire ravi éclaira le visage de la jeune femme, même s'il restait modeste. Hors de question de lui montrer à quel point elle avait envie de cette promenade, sinon il aurait des doutes quant à ses véritables sentiments pour lui. Et il y aurait une tempête de neige en Californie bien avant que ce genre de chose n'arrive, du moins volontairement. La jockey avait beau démarrer une carrière prometteuse et être la fille des Lexington, ça ne changeait rien à sa personnalité et ne la rendait donc pas meilleure. Le vétérinaire ne pouvait tout simplement pas être intéressée par elle. Alors dans ce cas, pourquoi vouloir l'inviter au bal ? Et bien, peut-être qu'au fond, elle espérait avoir tort... et que cet événement marquerait un tournant dans leur relation. Même sans ça, elle serait de toute manière heureuse de pouvoir passer une excellente soirée avec lui, et le connaissait assez bien pour savoir qu'il ne s'y rendrait pas sans qu'on le lui demande.

La brunette hocha donc la tête à sa réponse. Bon, en premier lieu c'était juste pour se promener en sa compagnie, mais il était vrai que cela permettrait également à Valmont de voir comment allait Shetan. Il devrait participer à une course dans peu de temps et l'accord du vétérinaire était nécessaire. Même s'il n'y avait à priori aucune raison de le scratcher, une observation serait plus rassurante. Cela n'empêcherait tout de même pas le jeune homme de recommencer le jour J, car on ne savait jamais ce qui pouvait se passer jusqu'au dernier moment. Et s'il y avait bien une chose que Garance ne voulait pas, c'était faire du mal à Shetan. Ainsi, elle ne le laisserait jamais entrer dans les starting-gates si Valmont le lui décconseillait, même s'il s'agissait d'une course décisive pour la renommée de l'étalon et la carrière de sa cavalière. Contairement à d'autres jockeys, la brunette était aussi attentionnée envers Shetan que s'il s'était agi d'un membre de sa famille - ce qu'il était de son point de vue, bien que ce soit un animal. Parce qu'elle ne supporterait tout simplement pas sa perte. Oui, il arrivait à Garance de penser à l'instant où son cheval quitterait ce monde. Et comme elle espérait que ce soit le plus tard possible, cela arriverait probablement dans une trentaine d'années, peut-être un peu plus. Garance aurait eu tout le temps de s'attacher encore plus à lui, puisqu'ils auraient partagé de nombreuses choses. Ce jour-là, Shetan emporterait un bout de son coeur avec lui, et la jeune femme savait qu'elle ne serait plus jamais la même.

Ce fut la voix de Valmont qui la sortit de ses pensées un peu trop tristes pour le moment. Dire que la simple évocation du travail qu'accomplissait le vétérinaire sur Shetan l'avait menée à cela... Parfois, Garance se disait qu'elle réfléchissait un peu de trop et qu'elle ferait mieux de se concentrer sur le moment présent. Avec un sourire amusé tout comme celui de son interlocuteur, elle décida de prendre la défense de Geronimo, bien qu'il n'en ai absolument pas besoin - Valmont avait beau dire tout ce qu'il voulait, la jockey savait qu'il aimait ce cheval plus que n'importe quoi d'autre. D'ailleurs, c'était plus de l'humour qu'autre chose.


- Il a beau ne pas être aussi rapide que Shetan, ça reste un excellent cheval. Ta "bourrique" a beaucoup de mérite, surtout après ce qu'elle a vécu. Enfin, tu en as autant que Geronimo, après tout s'il en est là aujourd'hui, c'est parce que vous avez été deux à faire des efforts. Tu te contenteras quand même de nous regarder défier le vent ! lança-t-elle en riant, une expression taquine sur le visage.

Valmont indiqua ses horaires pour que Garance sache quand le rejoindre, et encore une fois elle sourit face à ses expressions habituelles pour évoquer les chevaux. Cette fois, l'étalon noir avait eu droit au joli sobriquet de "marmaille", mais ça changeait souvent. Evidemment, la jeune femme s'en amusait à chaque fois. Elle prononça quelques derniers mots indiquant son accord au vétérinaire et le laissa seul avec Snow White pour rejoindre l'écurie Spring où attendait Shetan. Certes c'était le matin, mais en arrivant près du box elle ne fut pas étonnée de voir son cheval s'impatienter à l'idée de travailler. Garance prononça quelques mots doux à son attention et le caressa quelques minutes avant de s'éloigner pour rejoindre la sellerie, d'où elle rapporta sa boîte de pansage et l'harnachement nécessaire pour cette balade. La jeune femme aurait bien voulu prendre son temps de façon à ne pas être en avance, seulement Shetan semblait intenable et piaffait tellement il avait envie de bouger.


- C'est bon, c'est bon... J'ai bientôt fini. Bon, aujourd'hui, ce ne sera pas un entraînement, l'informa-t-elle en posant le tapis de selle sur son dos. On va aller faire une petite promenade avec Valmont et Geronimo. Comme ça, il va pouvoir t'observer et me dire si tu es d'attaque pour la course qui arrive. Mais je vais te dire un secret...

Sachant très bien que le Geronimo en question se trouvait dans la même écurie et que le vétérinaire pourrait y entrer à tout moment, Garance regarda à travers l'ouverture du box et s'assura qu'il n'était pas encore arrivé. Puis, revenant vers Shetan, elle s'approcha de l'oreille du cheval et murmura :

- En fait, cette balade va surtout me permettre de passer du temps avec Valmont et de lui demander de m'accompagner du bal de la rentrée. Alors surtout, si tu me sens nerveuse, ne le prends pas pour toi. Je compte sur ta discrétion, hein. Je te fais confiance mon coeur...

Après une dernière carresse sur le chanfrein, elle installa la selle et lui mit son filet. Un coup d'oeil à sa montre indiqua qu'il restait encore un quart d'heure avant le rendez-vous dans la cour. Comme Shetan ne semblait pas vouloir rester au box une minute de plus, Garance céda et le sortit, puis mit un pied dans l'étrier et se hissa sur sa monture. En quinze minutes, elle avait le temps de faire un truc. Aussi, elle se dirigea vers la carrière la plus proche qui se trouvait pratiquement derrière la maison et entreprit de faire trotter l'étalon. Il n'y avait personne, puisque les élèves prenaient encore leur petit-déjeuner à l'intérieur. Les cours ne commenceraient pas tout de suite, et d'ici à ce que les moniteurs réquisitionnent les carrières, Garance serait déjà en pleine forêt depuis un moment.

- Allez mon grand, il est temps d'y aller ! lança-t-elle un peu plus tard.

De retour dans la cour, un sourire se dessina automatiquement sur le visage de la demoiselle lorsqu'elle aperçut Valmont en compagnie de Geronimo. Ils ne s'étaient pas séparés longtemps, pourtant elle avait l'impression que c'était presque une éternité. En fait, à chaque fois qu'elle pensait au vétérinaire, il lui manquait. Une vague de tristesse s'emparait d'elle parce que bien sûr, elle était totalement consciente que quelqu'un comme lui ne pouvait absolument pas lui porter des sentiments autres qu'amicaux. Et souvent, comme en cet instant précis, il arrivait à Garance de lever les yeux au ciel et de se dire qu'elle était vraiment trop fleur bleue. Bien vite, elle arriva à la hauteur du jeune homme et de sa monture.


- J'espère que tu viens d'arriver ! Shetan m'a fait la vie pour sortir, du coup comme j'avais un quart d'heure d'avance je suis allée le travailler un peu au trot dans la carrière, dit-elle pour justifier le fait d'être apparue depuis le côté de la bâtisse principale, et non de l'écurie. Alors, c'est parti ? Direction la forêt ?

La jeune femme proposait une direction, mais Valmont aurait peut-être envie d'en prendre une autre. La forêt permettait d'accéder à quelques prés qui n'appartenaient pas au domaine mais où Shetan pourrait tout de même courir : ils étaient vides et le propriétaire les avait laissé ouverts pour les élèves. C'était un vieil homme très sympathique qui adorait également les chevaux. Il avait une fois avoué à William qu'il aurait bien aimé travailler aux WAH Stables, malheureusement sa santé ne lui en donnait pas l'opportunité. Il était en retraite depuis un moment et vivait avec sa femme dans leur ferme. L'espace que couvrait la forêt et tous les petits chemins tracés permettaient aussi au quatuor de se rendre jusqu'au lac, où la plage serait également parfaite afin de laisser l'étalon noir se défouler. Il ne serait pas contre une petite baignade, et même si elle se gardait bien de le laisser voir, Garance avouait qu'un tour au lac en compagnie de Valmont ne serait pas de refus non plus. Avisant que ses pensées pourraient bien la faire rougir sans qu'elle ne le veuille, Garance les chassa très vite et se retint d'ajouter qu'il y avait aussi la possibilité de ce lac. De toute façon, le vétérinaire savait qu'il y avait moyen de s'y rendre, alors s'il en avait vraiment envie, il en donnerait l'idée de son propre chef.

{Finalement, c'est toi qui ouvrira le topic dans la forêt, vu qu'on est pas encore partis xD Tu peux avancer dans notre balade comme tu le sens ^^}

_________________

SHETAN ~ NE DU SABLE, ENFANTE PAR LA NUIT NOIRE ET PLUS RAPIDE QUE LE VENT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wah-stables.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']   

Revenir en haut Aller en bas
 
[HORS BAL] Une Nouvelle Arrivante [Val']
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle arrivante
» Une nouvelle arrivante. [Ashley/Angel]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Le ministre des Haitiens hors-Haiti visite la diaspora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wild At Heart Stables :: ~ Wild At Heart Stables - Aménagements Extérieurs & Alentours ~ :: » La Cour-
Sauter vers: